Sommaire

TUCT - Présentation
Différences entre TUCT et CATT-Acoustic V8
TUCT - Fenêtres principales
TUCT - Fenêtres secondaires
TUCT - Autres outils
CATT-Walker
FIReverb


Différences principales entre TUCT et CATT-Acoustic V8

  • les algorithmes de calcul sont plus généraux et ne reposent plus sur l'extrapolation de la croissance de la densité de réflexions comme c'était le cas avec l'algortihme RTC 2 de la version 8
  • l'audiospatialisation repose sur la queue de réverbération complète, qui n'est plus recréée en post-traitement
  • aucune étape de post-traitement séparée n'est nécessaire pour l'audiospatialisation, les réponses impulsionnelles sont disponibles pour l'évaluation et l'écoute par convolution directement après les calculs prédictifs
  • l'affichage des mesures à la fois pour l'échogramme énergetique et pour une réponse impulsionnelle synthétisée permet d'évaluer indirectement la fiabilité des résultats en basses fréquences
  • la synthèse de réponse impulsionnelle a permis d'introduire un traitement de la diffraction par les bords pour le son direct, basé sur un modèle discret du principe de Huygens par Biot-Tolstoy. La documentation comporte un white paper de plus de 20 pages sur la façon dont la diffraction est traitée dans CATT-Acoustic.
  • l'ensemble des réponses impulsionnelles pour les différents couples Source/Récepteur calculés est disponible directement après les calculs de prédiction pour l'évaluation et l'écoute par convolution
  • aucun utilitaire de convolution séparé n'est nécessaire, il suffit de cliquer sur le bouton Play/Convolve pour une écoute immédiate, même pour des sources multiples tel que dans le cas d'un système de sonorisation
  • pour l'audiospatialisation avec de multiples sources, diffusant des sons différents, les modules MultiVolver VST (plugin VST pour le traitement temps réel dans un DAW (Digital Audio Workstation, logiciel de traitement audio multipistes) et MultiVolver WCP (module de convolution offline offrant jusqu'à 36x16 canaux de traitement, étendables au besoin) peuvent être utilisés
  • aucune calibration n'est requise pour audiospatialiser différentes positions dans une salle en conservant les niveaux relatifs
  • possibilité de lancer plusieurs instances à la fois (par exemple, une instance de TUCT peut calculer une cartographie de l'aire d'auditoire pendant qu'une autre calcule la réponse impulsionnelle du même modèle)
  • utilisation des capacités des processeurs multi-coeurs pour toutes les fonctions principales, avec le nombre de thread sélectionné automatiquement ou spécifié
  • possibilité de consulter en parallèle plusieurs types de résultats de calcul
  • possibilité de cartographier le son direct ou indirect sur tous les murs et/ou les surfaces d'auditoire pour une résolution donnée grâce à l'outil Surface rendering (similaire à l'outil Pixel rendering, mais avec une résolution variable permettant la rotation et la mise à l'échelle du modèle)
  • après un calcul, possibilité d'observer les effets sur le STI de la modification du bruit de fond, du niveau global ou d'une égalisaiton fréquentielle de la source, ainsi que la version de la norme pour le calcul du STI, de manière interactive; possibilité d'utiliser une cartographie de bruit calculée séparément
  • tous les critères sont calculés, il n'est pas nécessaire de choisir avant calcul; les anciens résultats peuvent être rappelés, affichés et analysés très rapidement
  • option Sequence Processing permettant de lancer plusieurs calculs les uns à la suite des autres automatiquement
  • le format de fichiers graphiques .PLT est remplacé par le format .PL9, plus souple; en particulier, une sélection interactive des facettes est possible
  • plusieurs palettes de couleurs sélectionnables
  • flexibilité de la structure permettant d'ajouter de futures fonctionnalités


Revenir au sommaire